AuteurSujet: Le chinois CGN veut accélérer dans les renouvelables en France et en Europe  (Lu 235 fois)

Hors ligne Fred27

  • Président
  • Administrateur
  • ******
  • Messages: 154
  • Sexe: Homme
  • PRESIDENT

  • Activité
    0.2%
    • Voir le profil
    • Les thillois en colere
  • La commune ou vous habitez: Le THIL EN VEXIN
Le géant public chinois de l'électricité CGN veut accélérer son développement dans les énergies renouvelables en Europe, et en particulier en France, où il s'intéresse aux appels d'offres nationaux lancés dans le solaire, a indiqué à l'AFP une responsable de la branche européenne du groupe. "La France est le pays le plus prometteur en terme de politique énergétique" en Europe dans les énergies renouvelables, a déclaré à l'AFP Cameron Ming-Lung Chang, directrice de la stratégie et du développement de CGN Europe Energy, filiale du groupe créée en 2014. Dans le solaire, "nous souhaitons participer" au prochain appel d'offres qui sera lancé au niveau national, a aussi indiqué Mme Chang, ajoutant que cela se ferait sans doute "en s'alliant avec des partenaires déjà présents" dans le solaire français.
Le groupe chinois avait fait sensation fin 2015 en nouant un partenariat inédit avec la PME girondine Inovia Concept Développement (ICD) pour financer l'installation de panneaux solaires sur des hangars, notamment pour des agriculteurs. A l'époque le dirigeant d'ICD annonçait l'objectif de construire 1 gigawatt sur cinq ans pour un investissement de 1,6 milliard d'euros. 66 hangars sont actuellement en phase de construction, pour l'équivalent de 6,6 MW. C'est moins que ce que prévoyait CGN car ses critères d'investissement et de qualité l'ont amené à retenir moins de projets, a expliqué la responsable.
Depuis 2014, "1 milliard d'euros ont déjà été investis en Europe" et "nous souhaitons accélérer", a détaillé Mme Chang. Aujourd'hui, le groupe y détient un portefeuille de 580 mégawatts d'énergies vertes, surtout de l'éolien, et détient 120 MW de projets à un stade de développement avancé ou en construction. Le groupe prévoit d'atteindre une capacité installée de 1,5 gigawatts d'ici la fin 2018. Les marchés "prioritaires" sont la France, où le groupe détient 200 mégawatts éoliens, et le Royaume-Uni, où il exploite 72 MW et en a 36 MW en construction. Le groupe a également acheté l'an dernier 14 parcs éoliens en Irlande pour une capacité de 230 MW, et un parc éolien de 81 MW en Belgique. Depuis l'Europe CGN étend aussi ses ailes en Afrique avec des premiers projets dans le solaire au Sénégal. Le géant chinois, surtout présent en Europe dans le nucléaire, par exemple via son partenariat avec EDF dans le projet de construction de deux EPR au Royaume-Uni, est déjà un acteur important dans les énergies renouvelables en Chine, avec près de 20 GW installés dans l'éolien et le solaire.

Source:
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/09/15/97002-20170915FILWWW00315-le-chinois-cgn-veut-accelerer-dans-les-renouvelables-en-france-et-en-europe.php